Du 29 septembre au 2 octobre 2022

Catégories
Opéra

Cupid & Death

Visuel de présentation
Vue de la scène Cupid & Death, acteurs et musiciens
Chapeau
Que se passerait-il si un chambellan farceur inversait les flèches (et donc les pouvoirs) de Cupidon - le dieu de l’Amour - et de la Mort ?
Présentation

Tel est le point de départ de Cupid & Death, un divertissement somptueux au rythme effréné et à l'humour débridé, sur fond de musique baroque interprétée par l'ensemble Correspondances dirigé par Sébastien Daucé et une distribution de premier ordre. Un joyau rare et inclassable (un « masque » anglais du 17e siècle, précurseur de l'opéra) qui se prête parfaitement à la relecture moderne du tandem de metteurs en scène Jos Houben & Emily Wilson et qui mêle avec burlesque et poésie la comédie, la musique et la danse.

Rennais d'origine, Sébastien Daucé à la tête de l’ensemble Correspondances s'affirme depuis une dizaine d'années comme l'un des plus grands défricheurs du théâtre musical de l'époque baroque. Après un Ballet royal de la nuit inoubliable, Cupid & Death est son nouveau coup de maître, salué avec le même enthousiasme par la presse, les professionnels, les spectatrices et les spectateurs.

Télécharger le programme de salle

La presse en parle

« Les metteurs en scène Jos Houben et Emily Wilson semblent s'inspirer de l'esprit des Monty Python ».

Lire la critique du Monde (PDF), par Marie-Aude Roux, 3 décembre 2021

 

« La mise en scène de Jos Houben et Emily Wilson est enlevée, mouvante, le rythme est soutenu, les enchaînements fluides sans la moindre baisse de régime ».

Lire la critique d'Olyrix, par Véronique Boudier, 12 novembre 2021

 

« Toutes les ressources de l'art scénique sont convoquées – le théâtre d'ombre, le masque ou le théâtre d'objet – dans un tourbillon visuel sans temps mort ».

Lire la critique de Forumopera.com, par Clément Mariage, 6 avril 2022

 

« Diabolique de précision, la direction de Sébastien Daucé demeure souple et discrète. Plus encore, son intelligence musicale et l’excellence de ses complices font de ce mask une œuvre truculente et singulière ».

Lire la critique de Diapason, par Anne Ibos-Augé, 19 novembre 2021

Distribution
Distribution

Un masque de James Shirley

Christopher Gibbons & Matthew Locke Musique

Ensemble Correspondances

Sébastien Daucé  : Direction musicale

Jos Houben &Emily Wilson : Mise en scène

Oria Puppo Scénographie, costumes et masques

assistée de Clémentine Tonnelier

Julia Brochier et Sabine Schlemmer Réalisation des costumes et masques

Katherina Lindekens Dramaturgie

Christophe Schaeffer Lumières

Avec Perrine Devillers, Lieselot De Wilde, Yannis François, Nicholas Merryweather, Lucile Richardot & Antonin Rondepierre Solistes

Fiamma Benett &Soufiane GuerraouiComédiens

 

Ensemble Correspondances

Sébastien Daucé Orgue, virginal et direction

Josèphe Cottet Violon

Béatrice Linon Violon

Mathilde Vialle & Étienne Floutier Basses de viole

Lucile Perret Flûte

Thibaut Roussel Théorbe

Angélique Mauillon Harpe

Jean-Miguel Aristizabal Virginal

 

Estelle Cerisier Régie générale/lumières

Stéphane Bordonaro & Mathieu Prud’homme Régie plateau

Manon Allégatière Régie accessoires et costumes

Élodie Brémaud surtitrage

Contenus

Teaser

Vue de Cupid and Death
Vue Cupid and Death
Vue de Cupid and Death
Vue de Cupid and Death
Vue de Cupid and Death
Autres représentations

Quimper, Théâtre de Cornouaille - mercredi 5 et jeudi 6 octobre 2022

Dinan, Théâtre des Jacobins - jeudi 17 novembre 2022

Bord de scène

 

Samedi 1er octobre 2022, rencontrez les artistes à l'issue de la représentation.

Ressources

Envie d'en savoir plus ? Consultez nos ressources Cupid & Death.

Production

Construction des décors

Ateliers de l’Opéra de Rennes

Production

Centre International de Créations Théâtrales / Théâtre des Bouffes du Nord

Théâtre de Caen

Coréalisation

Athénée Théâtre Louis-Jouvet

Coproduction

Opéra de Rouen Normandie

Théâtre impérial - Opéra de Compiègne

Opéra Royal - Château de Versailles Spectacles

Atelier Lyrique de Tourcoing

Ensemble Correspondances

Opéra de Rennes

Château d’Hardelot - Centre culturel de l’entente cordiale.

Avec le soutien en résidence de création de la vie brève – Théâtre de l’Aquarium.

L’Ensemble Correspondances remercie Vincent Meyer pour son soutien.