biographie Damien Guillon

Damien Guillon, contre-ténor et direction musicale

Damien Guillon débute son apprentissage musical à la Maîtrise de Bretagne avant d’intégrer le Centre de Musique Baroque de Versailles. Il y perfectionne sa technique vocale et approfondit ses recherches sur l’interprétation de la musique ancienne auprès de professeurs reconnus tels Howard Crook, Jérôme Corréas, Alain Buet, Noëlle Barker et Andreas Scholl à la Schola Cantorum Basiliensis.

Il parcourt un vaste répertoire, des Songs de la Renaissance anglaise aux grands oratorios et opéras de la période baroque : Passion selon Saint Jean et Passion selon Saint Matthieu, Messe en si mineur, Messes luthériennes, Oratorio de Noël, Magnificat et Cantates pour alto solo de J.S. Bach, Messie et Dixit dominus de G.F. Händel ou encore King Arthur et Didon et Enée de H.Purcell.  Il est invité à chanter sous la direction de chefs aussi renommés que W. Christie, J. Corréas, O. Dantone, V. Dumestre,  E. Haïm, J-C Malgoire,  P. McCreesh, H. Niquet, R. Pichon, P. Pierlot, H-C.Rademann, F-X Roth, C.Rousset, J. Savall, M.Suzuki ainsi que P. Herreweghe avec qui il mène une étroite collaboration musicale. Sous la direction de ce dernier il chante avec Le Collegium Vocale Gent et retrouve P. Herreweghe avec des formations prestigieuses telles que le Gewandhaus de Leipzig, Concertgebouw d’Amsterdam ou Staatskapelle de Dresde. Damien Guillon s’est produit au Carnegie Hall de New-York avec Les Violons du Roy et Bernard Labadie qu’il retrouve à Miami avec le New World Symphony ; au Tokyo City Opera Hall, ainsi qu’à Kobe avec le Bach Collegium Japan et Masaaki Suzuki ; au Canada, aux Etats-Unis (Carnegie Hall, Alice Tully Hall)... Parmi les récents enregistrements discographiques citons Le Messiah de Handel avec Jordi Savall (Alia Vox), La Passion selon Saint Matthieu avec Masaaki Suzuki (Bis Records).

Outre son activité de chanteur, Damien Guillon, reconnu comme chef d’orchestre, est invité à diriger La Maddalena ai piedi di Cristo de A. Caldara avec l’ensemble Les Musiciens du Paradis, le Magnificat de J.S Bach avec l’ensemble Café Zimmermann et le Chœur de chambre de Rouen, un programme de cantates de J.S. Bach au Festival de Saintes avec le Collegium Vocale Gent à l’invitation de Philippe Herreweghe ainsi que Le Concert Spirituel (H. Niquet). En 2009, il fonde et dirige l’ensemble Le Banquet Céleste, dédié au répertoire sur instruments anciens avec lequel il fait ses débuts en 2016 dans le répertoire lyrique en dirigeant Acis et Galatea de Handel mis en scène par Anne-Laure Liégeois puis San Giovanni Battista de Stradella en tournée en Bretagne et dans les Pays de la Loire (mis en scène par Vincent Tavernier).

 

 
Crédit photo : Julien Benhamou